Bande-annonce



Univers Sale présente :


Un virus qui fait régner la terreur à l’échelle mondiale et qui ne connaît aucune frontière… Une main invisible qui inquiète… Un système de santé saturé et à l’agonie… Des hommes qui tombent comme des mouches… Des vieux qui ne comptent plus et qui disparaissent dans la solitude… Des familles dé-composées… Des « qui ne sont rien » exposés à tous les dangers et utilisés jusqu’à la moelle… Des personnels de santé sous haute tension et payés au lance-pierre… Des salariés en télétravail qui ne croisent plus personne… Des universités désertées… Des écoles qui se transforment en garderies… Des enseignants et des élèves envoyés au casse-pipe… Des licenciements qui passent comme une lettre à la poste… Des petits commerces aux abois face à des grandes enseignes toutes puissantes… Des commandes sur Internet qui explosent… Des sites pornographiques pris d'assaut… Une application permettant de surveiller les individus et leur environnement… Le volontariat individuel érigé en système collectif… De nouveaux slogans au service de la division : « Restez chez vous », « Respectez un mètre de distance avec toute personne », « Saluez sans serrer la main et arrêtez les embrassades » … La fin de l’amour… Mais ce virus a sa raison d’être : des profits, encore des profits, toujours des profits. Des actionnaires sans scrupules qui en veulent toujours plus et des dirigeants à leur service. Des délocalisations pour faire baisser le coût de la main-d’œuvre… Des usines fermées… Des millions d’ouvriers licenciés… Une perte totale d’autonomie nationale de survie… Plus de masques, plus de bouteilles d’oxygène, plus de blouses… Des populations appauvries et menacées par la perte de leurs emplois… Des personnes isolées et terrifiées par l’avenir… Des individus culpabilisés et livrés à eux-mêmes sans plus de secours… Des musées, des théâtres, des cinémas et des librairies fermés… Des échanges à défaut de sur les « réseaux » … Mais encore des gens au creux des lits qui font le rêve d’une autonomie-condition dégommée pour enfin massacrer leurs révoltes logiques !


Actuellement dans vos salles (à manger) : La Vie rêvée des capitalistes.




Bibliographie

1984, de George Orwell (1949)

Le Meilleur des mondes, d'Aldous Huxley (1932)

Tableau noir, Résister à la privatisation de l’enseignement, de Gérard de Sélys & Nico Hirtt (2004)

« Démocratie », d’Arthur Rimbaud, poème des Illuminations (1886)

De la démocratie en Amérique, d’Alexis de Tocqueville (1835)

La fin des coupables, de Pierre-Henri Castel (2012)


Filmographie

Métropolis, de Fritz Lang (1927)

Soleil vert, de Richard Fleischer (1973)


Le Chant des partisans (1943), chanté par Léo Ferré



Illustration

Photographie personnelle - Rue Henri-Chevreau à Paris, 15 février 2020.


Copyright © 2020 Justine Gossart, tous droits réservés.

Copyright © 2020 Justine Gossart, tous droits réservés
Monogramme - Copyright © 2020 Harmony Voru-Igolen, tous droits réservés