"Non sottrarsi ma accoglierla..."




Non sottrarsi ma accoglierla

come piaga che risveglia

le vene a nuova sete.

Non tremare ma attenderla

supina. Non gridare

ma farsi ricoprire dal suo corpo

di pietra caldo di sole.


◊◊◊


Ne pas se soustraire mais l'accueillir

comme une plaie qui éveille

les veines à une soif nouvelle.

Ne pas trembler mais l'attendre

étendue sur le dos. Ne pas crier

mais se laisser recouvrir par son corps

de pierre qu'a chauffé le soleil.




Goliarda Sapienza

Ancestrale (2021)

Traduction de Nathalie Castagné




Illustration

Jeune fille à la fenêtre, de Salvador Dalí (1925)




Copyright © 2021 Justine Gossart, tous droits réservés.